À la mémoire de Pierre-Olivier Pellot


Le vrai nom de celui que j’avais appelé Paul-Alexis afin de lui rendre hommage sans heurter sa famille, il y a quatre ans, a été révélé par la presse à l’occasion d’un procès qui a exonéré de toute responsabilité la directrice de la colonie de vacances d’où Pierre-Olivier a été renvoyé avec menaces de « dénonciation » et de sanctions.

Pierre-Olivier Pellot était intelligent, il aimait la vie, avait de l’humour et se montrait volontiers exubérant. Il s’était amouraché d’un jeune camarade de sa colonie de vacances.
Le jour de son renvoi, il s’est pendu après avoir fait part de sa décision et des circonstances qui l’avaient poussé à la prendre, sur le forum « La Garçonnière ».

C’est quand la justice des hommes défaille que l’on se prend à espérer le plus en la justice divine.