Annonce : une affaire criminelle qui a ébranlé la Lorraine en 1868 et 1869

Pourquoi, en pleine nuit, dans le dortoir du petit séminaire de Pont-à-Mousson, Théophile Jeanson, dix-huit ans et demi, a-t-il tué le garçon de seize ans et demi qu’il aimait  ? Par dépit amoureux ? Par jalousie ? Dans un moment de pure folie engendrée par la violence de l’incendie qu’il avait lui-même allumé ? Était-il sincère dans les déclarations déconcertantes qu’il fit après son arrestation ?

Cette affaire, qui jeta l’effroi et la consternation dans toute la Lorraine, déchira les experts de l’époque. L’intelligence, les capacités d’analyse du meurtrier, la formulation étrange de ses regrets nourrirent la controverse qui demeure un cas d’école en médecine légale, cas exposé ici pour la première fois dans son intégralité.

Une criminelle expertise : l’affaire Jeanson, ouvrage de 150 pages signé Jean-Claude Féray, paraîtra au début de février prochain.