Correction d’une erreur iconographique

Henry Spiess et Edouard RodJean-Christophe Curtet, de Genève, m’a signalé une erreur iconographique de taille dans le dernier Bulletin hors-série consacré à Camille Spiess et Jacques d’Adelswärd-Fersen. La photo présentée sans légende, mais dans un passage où il est question d’Henry Spiess, le poète suisse estimé et frère de Camille, est en effet celle d’Édouard Rod.

M. Curtet a en outre la gentillesse de fournir une photo avec une mention manuscrite qui apporte la preuve de l’erreur : Henry Spiess est alité, Edouard Rod étant le visiteur au chevet du malade.

Par respect envers les mânes d’Henry Spiess et envers ses admirateurs, je me fais un devoir de reproduire deux tableaux représentant ce poète que m’a transmis M. Curtet :

Mes remerciement les plus vifs à Jean-Christophe Curtet et toutes mes excuses aux lecteurs du Bulletin hors-série n°4.

J-C F.