couverture de Dieu l-m n'en sait rien





Didier Denché

Dieu lui-même n’en sait rien

2018 – 178 pages – 14,5x21cm – 20 € – ISBN : 978-2-9551399-6-7

En juin 2015, la disparition du jeune Émilien de Nanqueraye, un adorable adolescent de 13 ans, sème la consternation dans la région de Bourg-d’Eaubec, en Normandie. Les gendarmes, au cours de leur enquête, sont amenés à s’intéresser à de très curieux individus.

Parmi les personnages susceptibles d’avoir commis l’enlèvement du garçon figure d’abord son professeur de piano, un être sensible et introverti, Cédric Bénouzet. Celui-ci ne cherche pas à nier son intérêt pour les jeunes garçons, au contraire : il revendique cette forme d’amour, mais nie être impliqué dans la disparition d’Émilien.

Suspect encore plus étrange : un roboticien japonais installé en France, qui travaille à l’élaboration d’un robot humanoïde ayant toutes les qualités d’un bel adolescent et doté d’une intelligence artificielle étendue aux dimensions morales. Ce « garçonnoïde » occupe une place centrale dans l’enquête de la gendarmerie, qui sollicite l’aide d’un spécialiste de la « question paidéraste ».

L’enquête est perturbée par l’apparition de géoglyphes ou cercles de culture, un événement exceptionnel en Normandie. Leur concomitance avec la disparition d’un autre adolescent après celle d’Émilien est-elle fortuite ?

L’auteur, Didier Denché, fait réapparaitre dans ce roman indépendant deux personnages de son précédent « polar bleu », La Friponnière : Philippe Sourphères et son jeune ami Mathieu Lisaneur.