Informations complémentaires sur Joseph Charrier

Jean-Marc Barféty, très féru de généalogie et très pointu dans ses recherches (j’invite les lecteurs à se plonger dans son Histoire familiale de Jean Genet), a bien voulu explorer les archives d’État-civil pour retrouver des données qui m’avaient fait défaut dans mes recherches sur la famille Joseph Charrier père – Claudine Legall (ou Le Gall). Et il m’a aimablement communiqué les informations suivantes :

En premier lieu, il a retrouvé l’acte de mariage du couple, à Marseille : Joseph Charrier père et Marie Claudine Le Gall se sont mariés le 8 juin 1843 (acte n°299). Cela nous permet d’apprendre que Claudine Le Gall était bien, comme son nom le suggérait, originaire de Bretagne, et plus particulièrement de Saint-Pol de Léon, dans le Finistère. Elle y est née le 23 août 1818. Elle était la fille d’un fabricant de chandelles décédé en 1833.

En second lieu Jean-Marc Barféty a retrouvé l’acte de décès de Claudine Le Gall, morte à Constantine le 11 mai 1898, à l’âge de 80 ans. Claudine Le Gall, veuve depuis 18 ans, avait par conséquent survécu trois ans à la mort de son dernier fils, Joseph Charrier, sujet de notre étude. Sans doute n’a-t-elle pas été informée de cette mort.

Un autre détail est apporté par la fiche matricule militaire de Joseph Charrier : le « vol idiot » dont Le Dr Lucien Raynauld parle dans son expertise ( p. 440, bas) commis par Joseph Charrier semble avoir fait l’objet de deux jugements successifs du tribunal correctionnel de Constantine : le 2 novembre 1889 pour abus de confiance et le 29 novembre 1889 pour vol simple.

Je profite de ce complément pour corriger quelques coquilles du BQF-HS9 :

p. 6 : Joseph Charrier père est mort le 10 mai 1880 (et non 1849)

p. 6 Joseph Charrier grand-père était ardéchois et non ariégeois (né à Aubenas)

p. 17 lire 1898 au lieu de 1908 (« en publiant en 1908 la lettre de Joseph Charrier »).