La découverte des cellules F de l’homosexualité masculine

Couverture de La découverte des cellules F

Qui, aujourd’hui, connaît Eugen Steinach ? Ce savant autrichien, plusieurs fois proposé pour le prix Nobel de médecine, a pourtant connu son heure de gloire autour des années 1920-1930. On lui doit des travaux très estimables en endocrinologie.

On lui doit aussi, malheureusement, deux fourvoiements : une petite opération chirurgicale censée rajeunir le corps de l’homme ; et la « découverte » de Cellules F dans les testicules d’homosexuels. Une « découverte » qui intéressa beaucoup Magnus Hirschfeld, parce qu’elle permettait d’expliquer scientifiquement l’homosexualité masculine.

Ce petit livre (87 pages) retrace une mésaventure scientifique qui ruina la vie d’une bonne poignée d’homosexuels candidats volontaires à un traitement de leur homosexualité.

[Cliquez sur l’image pour accéder à la page de présentation du livre.]