Note à propos d’un nouveau tirage de l’édition Q-F de Dédé d’Achille Essebac


Nous avons mis à profit la nécessité d’un nouveau tirage de notre édition de Dédé (le premier tirage étant épuisé) pour nous rapprocher davantage de la deuxième version qu’avait donnée Achille Essebac de son roman. Quoique discrètes, ces modifications reflètent la volonté de l’auteur d’exprimer encore plus franchement l’amour qui rattachait le narrateur du récit à André Dalio.

Nous avons aussi reproduit, en dimensions réduites, cinq des dessins réalisés par Georges Ferdinand Bigot pour l’édition illustrée de Dédé, dont quatre sont des paysages qui introduisent une touche de nostalgie en accord avec ce beau roman.

Une présentation différente a permis de diminuer le nombre de pages à 222 (contre 256 pour le premier tirage), le prix restant inchangé.