Quel avenir pour Quintes-feuilles ?

Conçue en l’an 2000 par Jean-Claude Féray comme une pure aventure intellectuelle personnelle, la structure éditrice Quintes-feuilles n’a vu son activité commerciale officiellement enregistrée qu’en 2004, avec l’attribution d’un numéro siret.

Durant les vingt-et-une années de son fonctionnement, la « maison » a publié 31 livres, mais a aussi et surtout édité en ligne, gratuitement, au format PDF, 36 Bulletins mensuels de plus d’une dizaine de pages chacun (de 2013 à 2015) puis, à compter de 2016, 24 Bulletins trimestriels de plus d’une dizaine de pages également. Elle a aussi édité onze Bulletins hors-série consacrés chacun à un sujet particulier, qui constituent, comme les autres bulletins, une source documentaire très précieuse. On peut tenir un tel bilan pour tout à fait honorable, compte tenu du faible nombre de collaborateurs, tous bénévoles.

Pour des raisons personnelles contraignantes, son administrateur envisage la fermeture définitive de Quintes-feuilles à plus ou moins brève échéance.

Toutefois, la reprise de la maison est une option envisageable, même si elle est très peu probable. En effet, le repreneur éventuel devra montrer qu’il partage les idées défendues par Quintes-feuilles sur l’amour des garçons, et qu’il n’est pas motivé par le seul bénéfice commercial que représente une reprise d’activité.

Les personnes intéressées peuvent contacter Jean-Claude Féray à l’adresse

info@quintes-feuilles.com

pour en discuter.