Toutes-les-eauxCouv
Couverture :
Amoureux du soleil
par
Henry Scott Tuke (1858-1929)





Edward Prime-Stevenson

Toutes les eaux…
et autres nouvelles

2016 – 272 pages – 14.5x21cm – 22 € – ISBN : 978-2-9551399-2-9

Le critique musical et romancier américain Edward Prime-Stevenson (1858-1942) est surtout connu pour un essai encyclopédique sur l’homosexualité et un « roman gay » traduit en plusieurs langues. Mais il a aussi écrit des nouvelles dont certaines eurent le privilège d’être repérées par l’équipe du célèbre Comité scientifique humanitaire de Magnus Hirschfeld.

Cinq d’entre elles sont présentées et traduites ici pour la première fois. Par leur cadre et leur époque, elles composent une variation bigarrée sur le thème éternel de l’amour. Trois nouvelles concernent l’amour-amitié ; une autre l’amour égocentrique poussé jusqu’au meurtre ; l’amour passion est, lui, présent dans Les Ténèbres, résolument (Out of The Sun) dont la réputation vient de ses références évidentes à Jacques d’Adelswärd-Fersen et à sa fameuse Villa Lysis.

Quant à l’hypothétique nouvelle Sébastien au plus bel âge que Prime-Stevenson aurait écrite directement en français, il n’en subsistait plus qu’un fragment. Didier Denché a relevé le défi de composer un récit autour de ce fragment. Brodant sur une autre forme d’amour, cette sixième nouvelle constitue un hommage et un clin d’œil à Prime-Stevenson.